C’est quoi être riche? | What is to be rich?

 

(English below)

Notre style de vie génère beaucoup de questionnements. Lorsque je rencontre et discute avec des gens « normaux », vous savez, ceux qui ont un travail, des responsabilités et tout le tralala,  il m’arrive régulièrement de ressentir de l’envie et de l’incompréhension de leur part. Parce que ni l’amoureux ni moi ne travaillons, que notre famille voyage plusieurs mois par année et que nous sommes théoriquement trop jeunes pour être retraités, mes interlocuteurs ont de la difficulté à figurer comment notre modèle peut être viable. Je vois dans leurs yeux de grands points d’interrogation.

La plupart n’ose pas poser la question: êtes-vous riches?

Sommes-nous riches?

 

Mais d’abord, c’est quoi être riche? Et comment mesure-t’on la richesse?

  • Est-ce avoir assez d’argent pour ne pas avoir à réfléchir avant de faire une dépense?
  • Est-ce se payer les meilleurs hôtels et restaurants?
  • Est-ce avoir un jet privé et des résidences secondaires?

Définitivement, si la réponse à ces questions est oui, je ne suis pas riche.

Être riche, est-ce posséder beaucoup?

  • une grande maison,
  • deux voitures récentes,
  • des cours privés pour les enfants,
  • un abonnement au gym,
  • et quoi d’autre encore qui est considéré comme normal d’avoir de nos jours?

Si nous possédions tout ça, définitivement nous aurions à retourner sur le marché du travail.

 

Il existe certainement autant de définitions de la richesse qu’il y a d’individu qui y réfléchissent. C’est une notion très variable et bien personnelle. De notre côté, la richesse c’est:

  • Ne pas avoir à travailler pour subvenir aux besoins de la famille.
  • Vivre notre passion, voyager en famille, plusieurs mois par année.
  • Avoir du temps.
  • Avoir la santé.

Voyager en famille, notre passion!

 

Mais choisir de vivre une vie à notre image ne se fait pas par magie, ça implique de faire des choix et d’établir des priorités. Plusieurs stratégies sont mises en oeuvre afin d’y arriver. Ces choix, qui sont constamment à renouveler, nécessitent du temps et des efforts. Comment nous débrouillons-nous? Voici certaines stratégies appliquées:

  • Prendre en main nos finances.

La plus importante de toutes les décisions. Faire un budget détaillé et connaître nos habitudes de consommation. Gérer nous-même notre porte-feuille, apprendre à choisir nos investissements, connaitre les types de placements. Pourquoi confier à quelqu’un d’autre la gestion de nos actifs et par le fait même lui refiler un 2% de rendement? Tout s’apprend, il suffit de s’y mettre. Vous pouvez jeter un oeil du côté de cet article pour plus de détails.

  • Évaluer et choisir nos besoins.

Pas de télévision, pas d’abonnement mensuel, nous fréquentons les bibliothèques, privilégions les activités gratuites. Notre maison est petite, les enfants n’ont PAS chacun leur chambre et il n’y a qu’UNE salle de bain. Notre voiture a 10 ans et notre camion 22 ans. Je suis aussi la coiffeuse attitrée de la famille.

  • Des achats réfléchis.

Ignorer l’influence des publicités,  éliminer les achats spontanés. Notre consommation est réfléchie et planifiée. Nous essayons de faire nous-même tout ce que nous pouvons. Le seconde main est pratiquement une religion, les articles neufs sont achetés en solde. La nourriture étant l’une des plus grandes dépenses familiales, nous cuisinons énormément, achetons selon les spéciaux et réaliserons notre premier jardin l’été prochain!

  • Rentabiliser nos avoirs.

Location de la maison lorsque nous sommes absents, location de notre véhicule pour des publicités ou tournages. Échange de service, troc, il faut être créatif.

Il est facile de mettre une maison en location.

 

Maintenant, à moi de vous questionner. Avez-vous les moyens de voyager ou de réaliser votre passion?

  • Possédez-vous un téléphone intelligent récent? La valeur de ce dernier équivaut probablement au prix d’un billet d’avion.
  • Souscrivez-vous à un abonnement au câble, à la radio par satellite ou à un service de divertissement en ligne? À combien se chiffre ces montants annuellement?
  • Une télévision à écran plat? Une console de jeux pour les enfants? Ça vaut certainement quelques nuits d’hébergement.
  • Manger au restaurant une ou deux fois par semaine? Combien ça donne à la fin du mois?

Ce n’est que quelques exemples faciles. Vous êtes aussi riches que moi. À moins bien-sûr, de mettre tout ça sur la carte de crédit et de ne pas payer à la fin du mois.

 

Lorsque je vois des points d’interrogation dans les yeux de mes interlocuteurs, que je réalise qu’il leur est difficile d’imaginer pouvoir vivre leurs rêves, je me demande alors:

  • Sommes-nous exceptionnels?
  • Avons-nous été tellement chanceux dans la vie que nous sommes rendus où peu de gens peuvent l’être?
  • Sommes-nous riches?
  • Avons-nous besoin d’être riche pour choisir de vivre une vie à notre image?

Non.

Tout est une question de choix. Une multitude de choix.

Quels sont les vôtres?

 

 

(English)

Our lifestyle generates a lot of questioning. When I meet and discuss with « normal » people, you know, those who have a job, responsibilities and all the fuss, I regularly feel that they just don’t get it. Because neither Lover nor I work, our family travels several months a year and we are theoretically too young to be retired, my interlocutors have difficulty figuring out how our model can be viable. I see big question marks in their eyes.

Most don’t dare to ask: are you rich?

Are we rich?

 

But first, what is to be rich? How do we measure wealth?

  • Is it to have enough money to buy whatever you wish?
  • Is it to visit the best restaurants and hotels?
  • Is it to have second houses and a private jet?

Definitely, if the answer to these questions is yes, I am not rich.

Is to be rich to own a lot?

  • a big house,
  • two recent cars,
  • private lessons for the kids,
  • gym membership,
  • and what else is considered normal to have these days?

If we had all of this, we would definitely have to go back to work.

There are certainly as many definitions of wealth as there are individuals who think about it. It is a very variable and personal notion. For us, wealth is:

  • Not having to work.
  • Live our passion, family travel, several months a year.
  • Have time.
  • Be healthy.

Our passion: travels!

Choosing to live a life we want implies making choices and establishing priorities. Several strategies are implemented to achieve this. These choices, which are constantly being renewed, require time and effort. How are we doing? Here are some strategies that we apply:

  • Take control of our finances.

The most important decision of all. Make a detailed budget and know our spending habits. Manage our portfolio, learn to choose our investments, know the types of investments we need. Why ask someone to do it and thereby pass on a 2% return? We can learn anything, we just have to get into it. For more detail about our investments, have a look here.

  • Evaluate and choose our needs

No television, no monthly subscription, we visit libraries, choose free activities. Our house is small, the kids do NOT each have their room and there is only ONE bathroom. Our car is 10 years old and the truck is 22. I’m also the family hairdresser.

  • Thoughtful purchases.

Ignore the influence of advertisements, eliminate spontaneous purchases. Our consumption is considered and planned. We try to do everything we can do. Buying second hand is practically a religion, new items are bought on sale. Food being one of the biggest family expenses, we cook a lot and buy with what’s in the flyer.

  • Make money with what we have.

Rent the house when we’re away, rent our vehicle for advertising or filming. Exchange of service, barter, you have to be creative.

It’s easy to offer your house to rent.

 

Now it’s my turn to question you. Do you have the means to travel or to fulfill your passion?

  • Do you have a recent smartphone? Its value is probably equivalent to the price of a plane ticket.
  • Do you subscribe to a cable, satellite radio or online entertainment service? How much are these amounts annually?
  • A flat screen TV? A game console for the kids? It is certainly worth a few nights of accommodation.
  • Eat in a restaurant once or twice a week? What is the total at the end of the month?

These are just a few easy examples. You are as rich as I am. Unless, of course, you put it all on the credit card and don’t pay at the end of the month.

When I see question marks in the eyes of my interlocutors, that I realize that it is difficult for them to imagine being able to live their dreams, I wonder:

  • Are we exceptional?
  • Have we been so lucky that we are where few people can be?
  • Are we rich?
  • Do we need to be rich to choose to live a life we dream of?

No.

Everything is a question of choices. A multitude of choices.

What are yours?

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante. Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

5 Comments:

  1. Danielle-Anne Bédard

    Intéressant votre article. Je ne sais pas si Simon verra mon commentaire mais je lui ai écrit un petit mot.

  2. Ah! Oui! Ces points d’interrogations dans les yeux, je les connais bien! Comme si on était OBLIGÉ d’être travailleur salarié et d’avoir une «carrière»! Pfff!

  3. Bien dit c’est exactement ce que je vis ….seule….en motorisé…faut vouloir vivre des aventures,sortir du quotidien et surtout(dans mon cas) vaincre la peur de la conduite d’un 35’…

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire