Passer au Mexique: Nogales

Et voilà, nous l’avons refait. Passer une frontière est toujours une expérience stressante. Chaque fois est unique, dépendamment de l’humeur du douanier, du moment de la journée et même de notre état d’esprit. Armés de notre plus grand sourire, l’espagnol mis en fonction et prêts à se faire fouiller, nous sommes passés de l’Arizona à l’état du Sonora au Mexique par le poste frontalier de la ville de Nogales. Une expérience somme toute facile.

À un moment nous avons douté d’être sur la bonne voie. Une autre fois, nous étions clairement au mauvais endroit. Voici notre traversée pas-à-pas accompagnées de photos. 

 

Première étape.

Lundi matin, 8h, sur l’autoroute 19 en direction sud. Nous avons dormi à 40 kilomètres au nord de Nogales et nous dirigeons vers la frontière. Les motorisés doivent emprunter la route dédiée aux camions, la sortie 4 vers Mariposa Road.

Première étape, facile.

 
Deuxième étape

Quitter les États-Unis. Il y a des guérites mais aucun contrôle, personne aux guichets. Après avoir vu d’autres véhicules passer sans s’arrêter,  nous empruntons la voie des camions et traversons.

Deuxième étape, bizarre de passer sans contrôle.

 

Nous aboutissons sur une voie clôturée et continuons toujours en suivant les indications pour camions. À notre droite, une sortie et un stationnement où des voitures passent à l’inspection. Avons-nous fait une erreur ? Étions-nous supposés tourner ?

Nous poursuivons. Si infraction il y a, quelqu’un se chargera bien de nous le faire savoir.

Bienvenue au Mexique ! Et bien merci.

C’est tout ? Qu’on se demande. Mais non.

Troisième étape

Juste après cette pancarte, vient le site d’inspection. Un agent nous fait signe de se garer. Avec un grand sourire nous lui offrons un franc « Buenos dias ». Il nous demande si nous parlons espagnol, il a l’air d’apprécier nos efforts de langage. Quelques questions suivent. D’où venez-vous? Où allez-vous? Vous pouvez ouvrir la porte de votre motorisé pour l’inspection ? Un coup d’oeil aux enfants,  il n’entre même pas.

Signe de passer, « buen viaje » qu’il nous dit. Muchas gracias !

 

De retour sur la route pour quelques kilomètres, les indications sont claires.

Quatrième étape

Le péage. Notre vraie erreur de la traversée. Regard au loin nous pensons être dans la bonne voie, celle pour les RV. Mais juste avant, il y a cette guérite, qui n’est pas pour nous. On nous fait de grands signes. Il faut reculer et contourner vers la droite. Mais avant, je dois sortir pour demander au véhicule derrière de bien vouloir reculer lui aussi. Toujours avec le sourire.

Exclusivo exentos, ce n’est pas pour nous.

 
Dernière étape

Rouler jusqu’au kilomètre 21.

Une particularité de ce poste frontalier, les documents touristiques et d’importation s’obtiennent à une vingtaine de kilomètres de la frontière. Vous arrivés lorsque vous voyez le Pemex 3771 à votre gauche. Tout de suite à droite se trouvent le stationnement et les bâtisses gouvernementales. Guichet pour les cartes touristiques, permis d’importation temporaire du véhicule, photocopies et Banjercito afin de payer vos droits. Il y a aussi un représentant en assurances de véhicule si jamais vous n’avez pas réglé ce détail avant votre départ.

Pour plus d’informations concernant ces documents, lisez Passer la frontière du Mexique en motorisé, qui relate notre première expérience. Cette année, nous possédions déjà notre permis d’importation temporaire qui est valide 10 ans, ne manquait que les cartes touristiques. Le moment le  plus long fut de passer au Banjercito afin de régler la facture. Une seule caisse d’ouverte mais heureusement pas de file d’attente.

 

Nous voilà donc en toute légalité au Mexique pour les six prochains mois. Nous comptons rester plus longtemps mais la durée maximale d’un visa touristique est de 180 jours. Il faudra sortir du pays et refaire une demande de carte touristique. Les plans ne sont pas encore précis pour cette étape, ça viendra. Pour l’instant, allons manger des tacos !

 

Vous pensez rouler jusqu’au Mexique cet hiver et avez des questions ? N’hésitez pas et contactez-nous, il nous fera plaisir de vous partager nos connaissances.

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante. Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

12 Comments:

  1. Merci! C’est très aidant avec les photos par étape!

  2. C’est vraiment réjouissant de vous suivre avec les enfants. Quel beau cadeau que vous leur faites à eux et à vous-même.J’ai même hâte de lire votre prochain reportage.

  3. Bonjour à toute la famille, C’est toute une aventure passer la frontière! Bon séjour! Faites-nous signe quand vous serez à Chacala… On pense peut-être y faire un p’tit tour en novembre… Gros bisous

  4. Merci de partager. Pour nous ce sera probablement dans un an!

  5. Superbe Superbe Félicitation

  6. Bonne hiver a vs 4. NS ont mange des lobster rolls.

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire