Le parc national de Big Bend, grandiose.

 

Depuis des semaines, nous roulons dans la platitude. Zéro montagne à l’horizon. Le bord de mer c’est bien, excellent même, mais à un moment donné nous avons eu envie de relief, de randonnée, de vues exceptionnelles. Mais nous branlions dans le manche… C’est qu’à partir de la côte du Texas il faut compter une dizaine d’heures de route pour s’y rendre, le double de ce que nous roulons généralement en une semaine. Puis, la météo. Une dizaine de degrés en moins là-bas. Fallait être prêts à sortir nos tuques et nos duvets. L’envie de changer de décor a gagné. Nous avons avalé la route et sommes arrivés au parc national de Big Bend, dans l’Ouest du Texas, à la frontière du Mexique, dans le désert de Chihuahua. Là où les paysages sont à couper le souffle.

Une des routes du parc.

 

Nous n’avions fait aucune réservation. Inconscience de notre part ? Erreur de débutants ? C’est la haute saison et nous arrivons un vendredi. Faut croire que notre bonne étoile fonctionne, un emplacement de camping primitif accessible en motorisé est disponible le lendemain et pour sept jours. Nous n’avons qu’à passer une nuit au camping aménagé.

Notre emplacement de camping primitif.

 

Nous avions le goût de randonnée, on s’est payé la traite. Six jours à contempler le paysage, à découvrir les cactus, à se faire venter et à marcher. En bonus, deux trempages dans un source thermale à 103 degrés !

Première randonnée, à partir du camping aménagé, la Rio Grande Village Nature Trail. Courte et agréable.

Première randonnée, cactus et vue. De l’autre côté de la rivière, le Mexique.

 

Le lendemain, le sentier La Boquillas Canyon et celui rejoignant la source thermale.

Le sentier La Boquillas se termine sur la rive du Rio Grande.

Une eau bien chaude, juste pour nous !

 

Un autre jour, promenade en longeant le Santa Elena Canyon.

C’était frisquet pour cette journée.

 

Et pour conclure, une balade un peu plus difficile mais avec une vue imprenable. La Window.

Magnifique paysage, la photo ne rend pas justice à l’immensité du désert.

Des enfants très fiers de leur randonnée.

 

Le parc est rempli de vie sauvage. Nous avons aperçu coyote, roadrunner (en français un géocoucou), chevreuil, lion de montagne, lièvre et oiseaux. Tous pour quelques secondes, impossibles à photographier.

Ce parc national nous a enchanté. Nous en sommes sortis revigorés et notre soif de randonnée assouvie. Je sens qu’il y en aura d’autres, beaucoup d’autres.

Vous avez un parc national favori ? Écrivez-nous en commentaire, il nous ferait plaisir de l’ajouter à notre itinéraire.

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante.
Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

4 Comments:

  1. J’aime les infos que vous donnez. En mars prochain nous serons au Big Bend et nous penserons à vous durant nos randonnée.

  2. Pingback: Le Grand Canyon presque gratuitement – ROULER SA VIE

  3. Impressionnant! C’est vrai que cela fait changement du bord de mer! Avez-vous remarqué l’absence de bruit dans ces endroits? Je sais qu’avec 2 enfants ce n’est pas facile à faire mais le silence peut être vertigineux!
    Bonne continuité! On aime vous lire!
    Où allez-vous maintenant?
    Bisous

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire