Mexique en VR: combien ça coûte ?

L’une des questions que nous nous posions avant de venir au Mexique concernait notre budget. Nos finances seraient-elles adaptées ? Serait-ce plus économique que de voyager au Canada ou aux États-Unis ? Voici un portrait de nos dépenses des dernières semaines. Bien-sûr, il y a toujours la possibilité de débourser beaucoup plus ou un peu moins, le but est de vous fournir des exemples afin que vous puissiez vous faire votre idée.

Les prix sont en pesos mexicains et entre parenthèses l’équivalent en devise canadienne, arrondi au dollar près. Le taux de change tourne autour de 1$CA = 15 pesos mexicains. 

On se sent riche au Mexique avec des billets de 500 pesos.

 

  • Entrer au Mexique.

Passer la frontière coûte des sous. La carte touristique valide pour six mois est à 500 (35$) pesos par personne, même pour les enfants. Aussi, votre véhicule nécessite un permis d’importation temporaire. Nous n’avons pas trop compris comment le coût est établi mais pour notre maison roulante, un classe C 2005, c’était 1297 pesos (86$). Pour de plus amples informations sur le passage au poste de douanes, vous pouvez lire notre article ‘Passer la frontière du Mexique en motorisé‘. Nous y décrivons notre première expérience.

  • L’essence et les péages

L’un de nos plus gros postes de dépense. Après s’être habitué aux tarifs des États-Unis, beaucoup plus abordables qu’au Québec, retour en arrière. Nous payons l’équivalent de notre province, environ 16 (1,06$CA) pesos le litre. Si vous roulez sur les autoroutes, certaines sont à péages. De grandes variations de prix selon le nombre d’essieux de votre véhicule et la portion de route utilisée. Pour nous, près de 300$ à partir du Texas pour se rendre à Puerto Vallarta.

16,24 pesos le litre.

 

  • Les campings

Encore un gros changement ici. Souvent aux États-Unis nous campions gratuitement comme sur les plages du Texas ou pour quelques dollars la nuit dans un parc national. Au Mexique, nous ne sommes pas encore à l’aise à stationner n’importe où pour dormir. Certains le font avec succès, nous l’essaierons un jour mais pour l’instant, nous optons pour les stationnements et emplacements formels qui offrent en moyenne une nuit pour 225 pesos (25$). Le plus abordable jusqu’à présent était à Chacala, 130 pesos la nuit (8$), sans service. Le plus cher, Sayulita, à 500 pesos (33$), eau, électricité et égouts inclus. Les tarifs augmentent en zone touristique, sont dégressifs selon la durée et tout est négociable, surtout en basse saison.

  • L’épicerie

Difficile de comparer pour l’épicerie. Nous avons beaucoup adapté notre alimentation en fonction des produits locaux car les produits importés sont coûteux. La seule chose que nous maintenons est notre ‘pas de lait de vache’. Un litre de boisson d’amandes coûte 42 pesos (3$). Un peu plus cher qu’au Québec. Voici d’autres exemples de ce que nous consommons quotidiennement.

– Les fruits et légumes. Très abordables, surtout si vous achetez aux kiosques au bord des routes, si vous fréquentez les marchés publics ou fruiteries. Difficile d’établir un prix mais pour une vingtaine de dollars canadiens nous mangeons à quatre pour une semaine. Et demandez à mes enfants, ils en mangent des légumes !

De la salade de chou, des avocats, des poivrons…

– Les oeufs. Une douzaine pour 18 pesos (1,20$). À noter qu’au marché ou à la fruiterie, ils se vendent au kilo.

– La viande. J’ai pas mal abandonné. Dans les petits marchés, l’étalage est peu attrayant, les coupes sont différentes et il m’est difficile de m’y retrouver. Une fois j’ai acheté du poulet en pensant que c’était des hauts de cuisses pour finalement me retrouver avec une partie non-identifiée, en tout cas, moi je ne la connaissais pas et c’était peu ragoûtant. Lorsqu’on croise une épicerie qui correspond un peu plus à nos standards, on évalue. À Puerto Vallarta, destination bien touristique, il y a de grands supermarchés, un Walmart et un Costco. Voici quelques trucs achetés dans une grande surface.

                          Jambon en tranche: 170 pesos (11$) le kilo.

                          Boeuf haché: 145 pesos (10$) le kilo.

                          Fromage en tranche: 158 pesos (11$) le kilo.

                          Tube de chips Pringles: 38 pesos (3$)

                          Petit pot de crème glacée Häagen Dazs (juste pour moi !): 118 pesos (8$).

 

  • Les restaurants

Alors là, on se gâte ! Avec la température chaude l’envie de cuisiner est peu présente. Les lunchs sont souvent des crudités avec trempette et craquelins. En soirée, nous sortons. Les tacos, quesadillas et tostadas garnis sont partout et très peu chers. Pour quatre, la facture est sous les 250 pesos (17$), boissons incluses.

Quesadillas !

 

Si nous optons pour plus haut de gamme, la facture monte à 500 ou 600 pesos (33-40$). À l’occasion de l’anniversaire de l’amoureux nous avons eu d’excellents sushis pour l’équivalent de 35 dollars canadiens. Avec les enfants nous ne fréquentons pas les grands restaurants à plusieurs services et grandes bouteilles de vin. Nous consommons plutôt comme les locaux. Quand la place est bondée de Mexicains c’est un bon signe, toujours délicieux et abordable.

Sushis!!!

  • Les transports en commun

Les déplacements en autobus sont une aubaine. À Puerto Vallarta, un trajet en ville coûte 8 pesos (0,50$) par adulte et c’est gratuit pour les enfants. Sortir de la ville pour aller en banlieue sera une trentaine de pesos (2$) pour se rendre à Nuevo Vallarta, environ 45 (3$)pour Bucerias un peu plus loin. Les villages sont desservis par des ‘collectivos’, fourgonnettes d’une douzaine de places. Le tarif varie selon la distance mais on parle encore de quelques pesos. Le transport par autobus voyageurs parcourant de grandes distances et reliant les villes est aussi disponible. Nous ne l’avons pas testé mais des amis nous ont confirmé que les tarifs sont abordables.

À l’arrêt d’autobus de Sayulita, direction San Pancho.

 

  • Les soins de santé

J’ai fait une intoxication alimentaire. Après une semaine à me vider le corps j’ai décidé d’aller consulter. Avoir su, j’y serais allée avant ! Temps d’attente pour un sans rendez-vous dans une clinique moderne: moins d’une minute. Coût de la consultation: 800 pesos (53$). Je suis ressortie avec une prescription d’antibiotiques et de probiotiques pour sept jours. Prix de ces derniers en pharmacie: 800 pesos (53$). Donc, pour 106$CA et en moins de trente minutes, j’ai eu une consultation, une auscultation, une bonne discussion avec le médecin et une prescription. Je me sentais déjà mieux !

Afin de soulager mes courbatures d’avoir trop vomi, j’ai eu envie d’un massage. En ville il y a beaucoup d’offres et les prix varient. Le mien, de style thérapeutique, était très satisfaisant et au coût de 350 pesos (23$).

Avant de partir, le dentiste nous avait conseillé de consulter en orthodontie pour fiston. Par manque de temps, j’avais laissé tomber. Des Québécois rencontrés ici et habitués au Mexique nous racontent qu’ils font faire leurs traitements dentaires à Puerto Vallarta. J’y vois une opportunité et trouve une clinique d’orthodontie pédiatrique. Excellent service, clinique irréprochable, le spécialiste me confirme que fiston a besoin d’un extenseur afin d’élargir son palais. Quelques jours plus tard le moule est fait, puis l’extenseur est fabriqué. Coût: 3500 pesos (233$) pour deux consultations, la fabrication du moule et de l’extenseur. Les consultations subséquentes idéalement faites une fois par mois pour l’ajustement seront à 300 pesos (20$).

Centro de Odontologia y Ortodoncia Infantil de Puerto Vallarta.

 

  • Se loger

Encore une fois, chambres, condos, maisons en location à tous les prix. Nous avons visité des villas à louer sur la plage de Bucerias, en banlieue de Puerto Vallarta à plusieurs centaines de dollars la nuit. À Chacala, notre coup de coeur, un peu plus au Nord et moins touristique, l’offre est très raisonnable. Pour 500 pesos (33$) la nuit, vous avez une chambre avec deux lits doubles, une cuisine équipée, salon, salle de bain et balcon. C’est là que nous invitons nos amis à venir nous visiter. 

 

Quelle conlusion tirons-nous de nos deux premiers mois au Mexique ?

  • Le budget pour l’essence s’est allégé mais seulement parce que nous avons diminué la fréquence et longueur de nos déplacements.
  • Se nourrir est beaucoup plus abordable. En combinant épiceries et restaurants, la dépense a diminué d’au moins 300$ par mois, même en fréquentant plus souvent les restaurants.
  • Pour les nuitées, nous avions de grandes variations selon les endroits visités et la possibilité de camper en autonomie. Nous constatons cette même variation ici,  avec une légère augmentation des coûts.

Ce qu’il y a de merveilleux avec le Mexique est la diversité des offres et possibilités. Du très luxueux au plus simple, chacun peut y trouver son compte. De notre côté, nous apprécions dormir aux campings en bord de mer et fréquenter les restaurants bon marché régulièrement. Ce n’est pas le luxe des grands hôtels 5 étoiles, mais on se sent riches pareil et nos finances se portent bien.

Vous avez des questions concernant le Mexique ? N’hésitez pas à les formuler dans la section commentaire sous l’article, nous essaierons d’y répondre !

 

 

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante. Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

10 Comments:

  1. Linda MacCulloch

    Bonjour Nous pensons aller au Mexique mais avec les informations reçues même des instances gouvernementales canadiennes de faire attention à l’entrée du Mexique avec le cartel de la drogue, est-ce prudent de rentrer là si on est deux filles en VR? De plus vous mentionner des places de location à Chacala à peu de frais. Si jamais on décide de ne pas monter en VR on aurait des noms de places ou réserver pour un séjour en hébergement. Merci pour les informations

    • Bonjour, ce n’est pas à moi de me prononcer sur le niveau de sécurité à l’entrée du Mexique… Ce que je peux vous dire est que nous n’avons senti aucun danger à notre passage, comme des dizaines d’autres personnes qui passent l’hiver au Mexique et à qui nous avons parlé. C’est à chacun de choisir et d’accepter d’agir dans leur zone de confort. Pour Chacala il y a des agences de location qui peuvent vous aider à distance, vous pouvez contacter karla@casacaballitodelmar.com ou Arturo à chacalavillas.com ou encore voir sur airbnb mais il y a aussi plusieurs options sur place.

  2. Pour la sécurité sur les routes en général c’est très bien. Sur les routes payantes. Mais vous pouvez passer par la carratera libre, c’est un peu plus long mais on voit tous les villages et petites places. Si vous êtes inquiets pour la sécurité sur certaines routes vous pouvez consulter les sites de Securidad publics par État. Bon voyage. Yves et Louise.

  3. Marie-Eve Brochu

    Bonjour à la famille!!! Thomas a bien hâte de revoir son ami Simon!! Je vous envie pour votre courage de voyager ainsi!! Je voyage avec vous et rêve en vous lisant chaque fois!! Vous sentez vous en sécurité là-bas au Mexique? Vos articles sont super intéressants!!! Merci 😀 Marie-Eve, Françis et les enfants

  4. Bonjour vous tous, Vous semblez bien au Mexique! Vous semblez prendre les habitudes du pays avec plaisir! En voyage, j’adore aussi les marchés pour leurs fruits et légumes variés et les rencontres des gens de la place! Merci de nous partager vos coups de coeur! On aime vous lire! Gros bisous du Québec enneigé!

  5. Richard Labonté

    Merci beaucoup , très intéressant. J’aimerais le faire avec mon vr 37 pieds , est-ce une bonne idée ? et pour la sécurité et combien de km du Québec ? Merci

    • Bonjour Richard! Nous voyons beaucoup de grands motorisés dans les campings alors oui je crois que c’est possible. Il vous faudra un peu de planification pour les arrêts en chemin. Nous ne les avons pas essayé mais il est possible de dormir à certains Pemex (station d’essence) qui ont l’espace suffisant. Pensez à regarder pour le livre de Church « Traveler’s guide to Mexican camping », il décrit très bien l’accès aux campings et la grandeur des motorisés qui peuvent y entrer. Pour la sécurité, nous n’avons absolument rien vu ou vécu à ce sujet, il ne faut pas trop écouter les nouvelles! Pour le km du Québec c’est vraiment selon la route que vous choisissez, Google map sera plus en mesure que moi pour vous donner l’information. Vous pouvez augmenter le temps de voyage au Mexique d’au moins le quart, selon la condition des routes et le trafic.

Laisser un commentaire