Comment vider sa maison sans perdre la raison

C’est bien beau décider de vendre sa maison, choisir de ne rien entreposer et de n’apporter que l’essentiel en maison roulante mais, on fait quoi avec le reste ? Parce qu’il y en a beaucoup de restes ! Voici comment nous avons procédé, sans trop s’arracher les cheveux.

  • S’y prendre d’avance et se fixer une date idéale.

Un peu plus de 18 mois d’avance pour nous. Nous ne connaissions pas exactement la date du déménagement, qui serait fixée par la vente de la maison, mais nous avions identifié notre plage horaire idéale pour notre départ. Fixer cet horizon nous a beaucoup aidé afin de planifier la liste des choses à faire.

  • Faire un échéancier des grandes étapes.

Il y a l’étape pré-vente de la maison.  Éliminer les objets superflus, faire du ménage, quelques rénovations, choisir la date de mise en vente. Ensuite, vient la période de mise en vente, que l’on souhaite très courte. Un moment d’attente où on ne peut faire grand chose parce que trop occupés à faire du ménage pour les visites. Puis, il y a la grosse période intense. Elle commence avec un bon verre de vin célébrant l’acceptation de la promesse d’achat et se termine par une maison vide à la date de prise de possession. Celle-là est tout un défi !

  • Décortiquer en petits objectifs

Pour ne pas se sentir submergé par l’immensité de la tâche, la grosse période intense suivant le verre de vin doit être décortiquée. Il faut de petits objectifs réalistes qui nous prouvent que nous progressons malgré une maison encore bien remplie. Pour établir ces buts, vous pouvez y aller par mois, par pièces, par armoires, par sujets. Par exemple, j’avais sur ma liste; avril, éliminer des vêtements, faire le ménage de la pharmacie, trier les jouets. En mai, nettoyer et vendre les électroménagers, classer les articles de cuisine. Et ainsi de suite.

  • Y aller en plusieurs rondes

Quantité de choses sur la liste seront à refaire plusieurs fois. Je n’ai pas éliminé 90% de ma garde-robe, des jouets ou des articles de cuisine en une seule fois. Il est important de répartir le processus sur une assez longue période, d’y aller selon notre envie et le moment de l’année. Un matin pluvieux donne le goût de vider une armoire. Juste avant Noël c’est les jouets qui y passent. À la fin de l’hiver c’est au tour des vêtements. La vente de certains objets saisonniers est à planifier. Le kayak se vendra mieux au début de l’été, les électroménagers en juin. Pas de place pour la procrastination, aussitôt que vous jugez qu’un meuble peut partir, faites-le sortir. Parce que les semaines qui précèdent le déménagement seront très occupées.

  • Utiliser votre réseau de connaissances

À qui vendre ou donner vos items ? En premier lieu, nous avons demandé à nos familles et amis de venir faire un tour afin de réserver ce qu’ils souhaitaient et fixer avec eux une date de prise de possession. Cette approche nous a permis de profiter de certains objets utiles jusqu’au dernier moment.

  • Utiliser les petites annonces

Pour la balance des choses à vendre, nous avons affiché sur les sites de petites annonces. Pour fixer les prix, je me basais sur la valeur initialement payée et réduisais de 50%. Généralement, ça fonctionnait assez bien.

  • Donner au gens qui en profiteront

Certains objets méritent d’être donnés plutôt que vendus. Une flûte traversière qui dort dans son étui depuis des années ? Donnée au département de musique de l’école secondaire. Des jouets ? À la garderie. Un appareil photo ? Au club de photo de l’école. Nous avons ressenti plus de satisfaction à donner en sachant que ce serait apprécié, que de vendre à prix modique au plus rapide qui se présente.

  • Accepter que la maison soit bordélique
maison-salon1024

À quelques semaines du départ

Mon plus gros défi ! À force de se départir de meubles et rangements, on ne sait plus trop où mettre les choses. Des boîtes, des bacs déposés au sol font l’affaire mais ce fut le bordel pendant plusieurs semaines.

  • Faire participer les enfants

    maison-chambre

    La chambre des enfants, une semaine avant le déménagement

Comment faire voir à fiston un côté positif à se débarrasser de la majorité de ses jouets ? En lui confiant la tâche de choisir lesquels et en lui proposant de les vendre pour ramasser des sous. À coup de 5$ il a amassé quelques centaines de dollars et il était très fier d’aller effectuer des dépôts dans son compte.

  • Faire une ultime vente de garage

Quelques jours avant le déménagement, nous avons tenu une vente de garage sous le principe donnez ce que vous voulez. Nous avions mis un pot dans la pièce, les gens prenaient les objets qu’ils voulaient et décidaient eux-même du montant qu’ils payaient en déposant l’argent dans le pot. Plusieurs articles que nous pensions donner à la ressourcerie sont partis de cette façon.

  • Déposer les objets encore utiles à la ressourcerie

Parfois, nous n’avons plus le temps de vendre ou de trouver quelqu’un à qui donner. C’est bien pratique de pouvoir aller déposer ces articles au comptoir familial ou à la ressourcerie du coin.

maison-vide

Après des semaines d’efforts, une maison vide.

Vider une maison est une tâche colossale. Malgré trois déménagements dans les huit dernières années, en épurant à chaque fois et malgré que je sois une personne assez minimaliste, nous avions accumulé beaucoup. J’en ai conclu que plus nous avons d’espace, plus nous le remplissons, sans trop se soucier du jour où il faudra vider.

Vous ai-je donné le goût de dégarnir quelques placards ? Écrivez-nous en commentaire, il nous fera plaisir de vous lire.

 

 

 

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante.
Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

3 Comments:

  1. Oh oui, ça me donne envie de faire du tri et de garder que l’essentiel!

  2. Pingback: Inventer du rangement – ROULER SA VIE

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire