Charmante Loreto.

Il y a de ces endroits, qu’on ne sait trop pourquoi, on s’y sent bien. Il n’y a pourtant rien qui se démarque, rien de spécifique pour l’expliquer, ce n’est qu’une impression, un sentiment de bien-être qui s’installe. Loreto tombe dans cette catégorie.

 

Située sur la côte de la mer de Cortès, dans l’état de la Basse Californie Sud, Loreto est une petite ville à l’ambiance décontractée. Facile à visiter à pied ou à vélo, vous en aurez vite fait le tour. Mais si vous avez du temps, ici, prendre son temps est facile et agréable. Je n’ai que peu à vous raconter de cette ville, nous l’avons marchée et appréciée tout simplement.

Notre première découverte, le malecon, promenade en bord de mer, avec ses statues sur lesquelles les enfants aiment grimper et la sympathique marina abritant les bateaux de pêcheurs.

Le malecon, tranquille lors de notre passage.

Quoi de mieux qu’une statue pour grimper ?

Encore !

Définitivement une destination de choix pour la pêche.

 

Puis nous entrons dans la ville. 

La ruelle piétonnière et quelques boutiques de souvenirs ou bijouteries. Au passage, une crème glacée à déguster. Il fait bon s’y promener même par journée ensoleillée et chaude puisque ses arches de verdures fournissent de l’ombre.

Déambuler doucement sur la rue piétonnière.

Devanture de boutiques de la place centrale.

 

En passant par l’église qui marque les demies de l’heure et carillonne dès 6 heures du matin. C’est ici que les Jésuites établissèrent la première mission de toute la péninsule de Californie.

« La Misión de Nuestra Señora de Loreto Conchó » la belle église de Loreto.

 

Des façades colorées, de petits hôtels accueillants, des terrasses pour siroter.

La façade d’une « posada » auberge au centre de la ville.

Le coin d’une rue.

 

Il y a une belle plage en ville, près de la marina. Mais comme nous arrivions de camper à la plage de Ligüi, c’est plutôt le côté urbain qui nous attirait.

Un peu plus au Sud, à la plage de Ligüi.

 

J’essaie encore de cerner qu’est-ce qui fait de Loreto l’un de nos coups de coeur sans être capable de mettre le doigt dessus. Il faudra peut-être y retourner pour savoir. Nous y sommes arrêté juste après la folie de Pâques. Paraîtrait que lors de cette fin de semaine, toutes les chambres de la ville étaient louées. Difficile à imaginer.

Avez-vous aussi une petite ville que vous aimez sans raison précise ? Partagez-la nous en commentaire, peut-être pourrions nous y passer.

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante.
Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

7 Comments:

  1. Pingback: Baja, le pour et le contre – ROULER SA VIE

  2. Pingback: Camper sur les plages de Baja – ROULER SA VIE

  3. Bonsoir à vous, comme on vous comprends, nous avons eu ce coup de foudre pour la ville de San Diego californien quartier mission bay nous allons y retourner aussi un jour, une ville où on se sent bien un beau petit coup de foudre. Merci du partage et merci du doux souvenir rappellé. Bonne route! ?

  4. Toujours plaisant de lire vos histoires!!! merci de les partager…

  5. Je fais un second essaie…coup de foudre pour Santa Teresa dans les hauteurs de Rio..je m’y sentais comme chez moi , même si je  » baraguinais  » Qlqs mots de la langue. Je m’y serais installée, ouvert ma chop, si mon fils avait décidé de vivre au Brésil ! Instantanément , je me voyais..
    Bisoussss

  6. On dirait un peu de Mexique sans aller au Mexique. Belles photos, continuez à écrire, on aime ça

  7. Bonjour,
    Toujours agréable de vous lire…
    Au cours de l’été, on vous propose de passer à San Donato. Il paraît qu’il y a des gens charmants qui ont hâte de vous voir!
    Bisous tout plein xxx

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire