Deux campings à connaître | Two good to know campgrounds

(English below)

Nous sommes choyés. Depuis notre entrée au Mexique en octobre dernier, les endroits où nous avons campé furent majoritairement très satisfaisants. Pas de coqs à vouloir égorger, pas de concert d’aboiements de chiens. À quelques exceptions près, nos nuits furent calmes et reposantes quoique parfois un peu chaudes. Mais on ne s’en plaindra pas, nous savons que la majorité de vous êtes au froid, sous la neige.

En longeant la côte du Pacifique vers le Sud, nous avons fait deux belles découvertes. Des oasis offrant un accueil chaleureux. Des lieux où il fait bon de se poser et pour lesquels nous gardons en tête d’y retourner.

Mais avant de vous les présenter, établissons les critères qui font en sorte que pour nous, un emplacement pour camper est agréable et satisfaisant.

Nos critères
  • des toilettes et des douches propres;
  • la possibilité de se baigner facilement dans la mer ou une piscine;
  • du silence la nuit;
  • du wifi ou une réception cellulaire;
  • de l’espace pour que les enfants puissent jouer.
Les aspects que nous ne considérons pas sont:
  • la présence d’une vidange (dump), puisque maintenant notre toilette est à cassette;
  • l’accès à de l’eau pour remplir les réservoirs, nous prenons toujours de l’eau purifiée en 18 litres;
  • la puissance de l’électricité, nos besoins sont faibles;
  • le prix, la tranquillité de nos nuits est plus importante que quelques dollars.

Voici donc nos deux derniers coups de coeur de la côte Ouest du Mexique.

Casa Rayo del sol, Playa La Barrita, état du Guerrero.

Dans un village d’à peine deux rues, un couple de Canadiens travaille fort pour offrir une belle expérience aux voyageurs. Sur place, deux chambres meublées à louer, des emplacements pour camper en tente ou en petit motorisé, des abris ombragés, des hamacs, des toilettes et douches propres, ainsi que du wifi.

Casa Rayo del Sol

Le camping.

Casa Rayo del Sol

La plage bordant le camping.

 

Playa la Barrita comporte quelques restaurants de fruits de mer, un restaurant de cuisine mexicaine délicieuse à des prix ridiculement bas et deux dépanneurs. À l’occasion, un camion passe pour vendre sa cargaison de fruits et légumes et un gentil monsieur vient sur place offrir de petits pains encore chauds. À 15 minutes de route en collectivo (transport local), se trouve la ville de Petatlán, où vous pourrez faire vos emplettes en immersion mexicaine complète car vous serez probablement les seuls touristes du moment.

Deux choix pour la baignade: la mer est forte mais pas dangereuse, nous pouvons y faire du boogie board qui ressemble plutôt à du rodéo. L’option plus calme est la piscine du restaurant voisin, avec qui les propriétaires du camping ont une entente d’utilisation.

Casa Rayo del Sol

Un garçon heureux de faire du boogie board.

 

Overland camp Don Taco, Bahia San Agustín, état du Oaxaca.

Juste pour jaser avec les propriétaires ça vaut la peine de s’y rendre. Frans et Ana sont des Hollandais qui ont vécu 30 ans en Inde. À leur retraite, ils sont partis en motorisé puis on choisit de s’installer au Mexique. Mais comme ils souhaitaient un peu d’action, ils ont décidé de bâtir un camping pour tentes et petits motorisés. Situé dans une petite baie, leur emplacement est très agréable. Les toilettes et la douche sont impeccables, l’ombre suffisante et il y a même une cuisine extérieure avec réchaud et évier.

Camping Don Taco

Le camping était complet pour le jour de l’An. Habituellement, c’est tranquille.

Bahia San Agustin.

Bahia San Agustín.

 

La baignade est sécuritaire et la mer bien chaude. Tout au bout de la baie se trouve une zone de coraux en eau peu profonde, parfaite pour pratiquer la plongée en apnée et observer les poissons multicolores. Aussi, Frans offre en location son bateau avec capitaine, pour aller à la pêche en haute mer, visiter différents sites de plongée en apnée ou partir à la recherche des dauphins et des tortues.

Baie apnée

Une baie déserte pour faire de l’apnée.

 

Bahia San Agustín offre peu de facilités alors mieux vaut arriver préparés. Il y a quelques restaurants et dépanneurs mais le meilleur demeure, pour les adeptes, les huîtres fraîches pêchées tout près. Un camion offrant fruits et légumes passe une fois par semaine. Attention, la route menant au village est en mauvais état, planifiez 45 minutes pour parcourir les 15 kilomètres. Ça en vaut amplement le coup.

huitres

Miam.

 

À ces deux endroits nous avons fait des rencontres fort intéressantes. Des voyageurs aguerris, des gens ouverts d’esprit avec qui il a été possible d’échanger réellement, la connexion s’établissant très rapidement. Ces campings sont devenus des coups de coeur par un heureux mélange de paysage, d’ambiance, de facilité et de personnalité. Oui, définitivement, nous sommes choyés.

Vous ne pensez pas rouler si loin vers le Sud du Mexique? Lisez notre article à propos de Chacala ou encore celui sur Loreto. Nous avons aussi adoré ces endroits.

 

(English)

We are lucky. Since our arrival in Mexico last October, the places where we camped were mostly very nice. No rooster to wish to kill, no barking dogs concert. With few exceptions, our nights were quiet and relaxing, though sometimes a little hot. But we won’t complain, we know that most of you are in the cold, under the snow.

Going south following the Pacific coast, we discovered two beautifuplaces. Oases offering a warm welcome. Places where it’s good to stop and for which we keep in mind to return.

But before we present these places, let us establish the criteria that make a campground a good one for us.

Our criteria:
  • clean toilets and showers
  • the possibility to swim easily in the sea or a pool;
  • silente night;
  • wifi or cellular reception;
  • kids friendly.
What we don’t considere:
  • if there’s a dump station, we have a cassette toilet;
  • access to water to fill the tanks, we always take purified water in 18 liters;
  • the electricity voltage, our needs are low;
  • the price, the tranquility of our nights is worth a few dollars.

Here are our last two favorites from the West coast of Mexico.

 

Casa Rayo del Sol, Playa la Barrica, Guerrero.

In a tiny village, a couple of Canadians are working hard to provide a great experience for travelers. On site, two furnished rooms for rent, space to camp in a tent or park small motorhomes, shaded shelters, hammocks, toilets and showers, as well as wifi.

Playa la Barrita

The campground.

Playa la Barrita

The beach just in front.

 

Playa la Barrita offers some seafood restaurants, a delectable Mexican cuisine restaurant at ridiculously low prices and two convenience stores. On occasion, a truck passes to sell his fruits and vegetables and a nice gentleman comes over to offer hot breads. At a 15 minute drive in collectivo (local transport), is the city of Petatlán, where you can do your shopping in complete Mexican immersion because you will probably be the only tourists at the moment.

Two choices for swimming: the sea is strong but not dangerous, we can do boogie board that looks more like rodeo. The quieter option is the pool of the neighboring restaurant, with which the owners of the campsite have a usage agreement.

Happy kid boogie boarding.

 

Overland camp Don Taco, Bahia San Agustín, Oaxaca.

Just to chat with the owners is worth it. Frans and Ana are Dutch people who have lived in India for 30 years. When they retired, they traveled by motorhome and then chose to settle in Mexico. But as they wanted a little action, they decided to build a campground for tents and small rv’s. Located in a small bay, the place is very nice. The toilet and shower are spotless, the shade adequate and there is even an outdoor kitchen with stove and sink.

Full for the 1st of January. Usually it’s quieter.

Bahia San Agustin.

 

Swimming is safe and the sea is warm. At the end of the bay is a shallow coral area, perfect for snorkeling and watching multicolored fish. Also, Frans can rent a boat with a captain to go fishing, visit different snorkeling sites or go for dolphins and turtles.

A deserted bay for snorkeling.

 

Bahia San Agustín offers few facilities so it’s better to come prepared. There are some restaurants and convenience stores, but the best is, only for fans, the fresh oysters caught nearby. A truck offering fruits and vegetables passes once a week. Be careful, the road to the village is in poor condition, plan 45 minutes to cover the 15 kilometers. It’s well worth it.

Mmmmm, fresh oysters.

 

In both places we met very interesting people. Experienced travelers, open-minded people with whom it was possible to really exchange, the connection establishing very quickly. These campsites have become favorites by a happy mix of landscape, atmosphere, ease and personality. Yes, definitely, we are lucky.

You don’t plan to drive so far to the South of Mexico? Read our article about Chacala or Loreto. We also loved these places.

 

 

 

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante. Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

6 Comments:

  1. Gabrielle Bouchard

    Vous me faites découvrir la côte ouest du Mexique car ce que je connais c’est la péninsule du Yucatan. Quelle belle école de la vie pour les enfants! Petite question: est-ce que vous parlez tous espagnol? Je sais qu’on peut se débrouiller sans mais ça facilite souvent les choses.

  2. Merci pour le partage, nous avons noté ! Au plaisir de découvrir ces bels endroits…

  3. Bonjour,
    Toujours intéressant de vous lire… Vous m’impressionnez dans votre façon de vivre aussi minimaliste à quatre… Le climat et la beauté des paysages doivent compenser beaucoup! Bonne continuité! On vous fait de gros câlins xxx

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire