Camper sur les plages du Texas

 

Le Texas est très accueillant envers les voyageurs en motorisé. Nuitées gratuites dans quelques parcs municipaux et stationnement de nuit permis à certaines haltes routières. Mais le meilleur de tout ? Les plages du Golf du Mexique accessibles aux véhicules et la possibilité d’y camper. Malgré une petite crainte de rester embourbé dans le sable, il fallait bien tenter l’expérience. Après tout, dormir au bruit des vagues dans le confort de notre maison roulante, c’est le summum du camping. Voici les bords de mer que nous avons visités d’est en ouest. Vous obtiendrez les coordonnées GPS en cliquant sur la carte.

Ma première carte Google. Donnez-moi vos commentaires !

Crystal beach, Bolivar Peninsula

Pour notre première plage du Texas, l’achat d’un permis annuel est nécessaire. Nous le trouvons aisément à l’épicerie du coin. Un gros 10$ pour rouler et camper sur la plage. Nous y avons passé trois nuits avec une autre famille québécoise. Rien de mieux que d’avoir des amis pour jouer dans la mer !

Simon et Léo jouent dans les vagues.

La section de plage gratuite du comté de Brazoria.

Ce n’est pas sur toutes les plages que nous pouvons camper et parfois, ce n’est que pour certaines portions. Les indications disponibles pour celle-ci n’étaient pas très claires mais nous avons tenté notre chance, quitte à se faire dire de changer d’endroit. Finalement, aucun problème, pour encore trois nuits.

Fiston qui se fait un magasin de boules de sable.

Mustang Island, au sud du marqueur 99 par la route d’accès #2

Arrivés en fin de journée, la marée est haute et les vagues viennent lécher les dunes, ce qui laisse peu de place pour rouler. Insécures, nous outrepassons le règlement et choisissons de passer la nuit dans le chemin d’accès à la plage. Le lendemain matin, deux autres familles québécoises arrivent ! Pas question de s’installer à trois dans le chemin alors on tente notre chance pour dormir sur la plage et prenons les paris à savoir jusqu’où monteront les vagues. Heureusement, personne n’a gagné, la marée haute fut moins forte.

Trois familles campées sur la plage. La section sombre sur le sable est la ligne de marée haute.

 

Padre Island National Seashore, le camping Malaquite

Si la marée le permet, il est possible de camper directement sur la plage au parc national de Padre Island. Mais nous ne l’avons pas essayé et avons plutôt campé au camping Malaquite pour 8$ la nuit. C’est que nous avions rendez-vous avec des compatriotes pour quelques jours. Une réunion de neuf familles québécoises pour un total de 27 enfants. Une bonne dose de social et beaucoup d’action !

Cinq des neuf familles.

Une partie de la troupe.

South Padre Island, access beach #5 et #6.

Il existe deux catégories d’accès à la plage à South Padre Island. Les municipaux, en ville, sont gratuits. Certains offrent un stationnement de jour, d’autres ne sont qu’une allée piétonnière menant à la mer. Puis, il y a ceux de comté qui nécessitent un permis. Ce dernier donne droit d’entrée aux deux county parks de l’île et offre la possibilité, à partir de l’accès #5 ou #6 au nord de la ville, de rouler et camper sur la plage. Le permis est disponible à l’entrée du parc Isla Blanca en trois options soit 10$ par jour, 25$ pour 30 jours ou 100$ pour l’année. La plage n’est pas très large et si les marées sont très hautes, il sera impossible d’y dormir et vous serez redirigés vers un stationnement pour 15$ la nuit. Nous y étions pendant le temps de fêtes, c’était très achalandé de jour, calme la nuit.

Par un 2 janvier ensoleillé…

Un matin calme et brumeux.

 

 

Dormir sur les plages en maison roulante est une expérience très satisfaisante qui nous conforte dans notre choix de vie. Nous n’avons pas de laveuse-sécheuse, nous prenons de mini-douches et se marchons sur les pieds mais avons parfois le privilège de dormir avec la mer dans les oreilles. Comment avons-nous trouvé ces emplacements ? En jasant avec des gens rencontrés sur la route mais surtout grâce à certains sites web. Pour plus de détails, lisez notre article Comment trouver où camper gratuitement.

Vous aussi avez des coins de paradis où camper ? Partagez-les nous en commentaire, il nous ferait plaisir de pouvoir les visiter.

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante.
Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

7 Comments:

  1. Pingback: Mexique en VR: combien ça coûte ? – ROULER SA VIE

  2. Bonne année à toi et la petite famille, que santé, bonheur, amour et prospérité soient des vœux bien mérités pour vous. Juste pour te dire François, on commence à entailler demain, si tu veux on a toujours besoin de mains!! Tu es le bienvenu

    • Merci Richard, bonne année à toi et ta famille. Je vais passer mon tour pour l’entaillage, je préfère avoir les pieds dans le sable que dans des raquettes… Je te souhaite d’être satisfait avec tes nouveaux patrons.

  3. Bonne année François ! Merveilleux Le périple que vous faites en famille !

  4. Heureux de constater votre force de trouver des endroits exceptionnelles et à un prix souvent inégalé. Bonne Année et beaucoup de plaisir encore à venir. Claude Ile aux Coudres

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire