Camper sur les plages de Baja

Si vous nous suivez depuis un petit bout, vous savez que les plages, on aime et que nous sommes toujours à l’affût d’occasions d’y camper. En venant sur la péninsule de Baja, nous savions qu’il y avait plusieurs possibilités de dormir gratuitement ou peu cher au bord de la mer. Nous en avons profité amplement ! Voici les endroits que nous avons foulés, du Sud au Nord. Vous trouverez les coordonnées GPS sur la carte.

Cliquez sur la carte pour obtenir les coordonnées GPS

 

Balandra

En débarquant du ferry à La Paz, nous quittons la ville en direction du territoire protégé de Balandra. Magnifique baie peu profonde et longue d’un kilomètre, il est possible de la traverser sans perdre pied. Parfaite pour faire de la planche à pagaie, nous avons pu y observer des poissons colorés, des raies et de petits crabes. 

Magnifique emplacement les pieds dans la baie de Balandra.

En semaine, l’endroit est très agréable, les fins de semaine sont beaucoup plus achalandées. Attention, tant qu’il y a du vent, cette baie est un paradis mais lorsque ce dernier tombe, les « jejenes » minuscules moustiques de sable passent à l’attaque et traversent même les moustiquaires. Leur piqûre donne une sensation brûlante assez exaspérante. Nous y avons passé quatre nuits, gratuitement. La dernière fut pénible parce que nous étions envahis de presque invisibles bestioles voraces.

L’achalandage d’un beau dimanche.

 
La Ventana

Cette petite municipalité et sa voisine, El Sargento, sont connues pour la régularité des vents et en font un endroit propice aux sports de voile. Lorsque nous y étions en avril l’endroit était presque désert. Par contre, un habitué du coin nous a raconté qu’en hiver, il peut y avoir des dizaines de motorisés stationnés ici.

Tout l’espace, juste pour nous.

Les matinées sans vent nous ont permis de pagayer et d’observer les poissons. La température de l’eau est fraîche, à la limite de nécessiter un « wetsuit ». Le vent se lève en mi-journée, les sportifs se pointent avec leur voiles flamboyantes. Dormir ici est gratuit et nous y sommes restés trois nuits. Aucune service sur place mais toutes les commodités sont présentes au village.

Selon un habitué, une journée peu achalandée en « kites ». Il en a déjà dénombré 140 !

 
El Conejo

Changement complet de paysage pour visiter la côte du Pacifique. Au bout d’une route caillouteuse qui passe à travers un ranch, nous arrivons à El Conejo, où il n’y a guère plus que quelques baraques de pêcheurs.

Une route qui nous a fait hésiter…

Le propriétaire vient faire sont tour une fois par jour afin d’empocher nos 100 pesos par nuit. L’endroit, encore une fois désert, nous donne une impression de bout du monde.

Peut-être sommes trop tard en saison, un autre endroit désert.

Il y a des tonnes de coquillages, de fortes vagues et l’eau est froide. Aucune envie de se baigner. Le vent du large est frisquet et nous avons froid, ce qui ne s’est pas produit depuis des semaines ! Nous apprécions les magnifiques couchers de soleil et dormons toutes fenêtres fermées pour deux nuits. Si vous y tenez, des douches à l’eau froide sont disponibles.

La côte du Pacifique et ses couchers de soleil.

 

Playa Ligüi

De retour sur la mer de Cortez, juste au Sud de la ville de Loreto. Un bel endroit fréquenté par les pêcheurs et encore une fois, malgré les traces de feu et quelques indices que d’autres sont passés avant, nous sommes seuls. La plage est bordée par un marécage et une légère odeur de putréfaction est parfois présente, selon la direction du vent.

À quelques kilomètres de la ville de Loreto.

Il fait très chaud, la baignade est agréable et rafraîchissante. L’entrée à l’eau est difficile par la présence de roches glissantes.  Nous y avons passé une nuit en autonomie, gratuitement.

Il a fallu des souliers d’eau pour entrer à l’eau.

 

El Requeson

Bahia Conception, toujours dans la mer de Cortez, est un endroit très fréquenté en hiver et reconnu pour ses multiples baies à l’eau turquoise. Nous avons choisi Playa El Requeson, pour sa bande de sable reliant une île à marée basse. Encore une fois, la planche à pagaie et l’observation des poissons sont à l’honneur. Je crois même avoir vu une tortue de mer prendre son souffle à deux reprises. Mais j’étais seule sur ma planche au coucher du soleil alors impossible à corroborer.

Eau limpide, Bahia Conception est à ne pas manquer.

À notre arrivée, une dame nous demande 150 pesos pour passer la nuit. Le lendemain, une dame différente nous en demande 100. Sur place, seulement des poubelles, aucun service.

La lagune de San Ignacio

Notre emplacement le plus dispendieux et le plus difficile d’accès: le camp de Kuyima, entreprise éco-touristique. Six dollars US par personne incluant les enfants et presque vingt kilomètres de route en planche à laver. Mais l’excursion aux baleines en valait amplement le trouble. Sur place, camping en autonomie et de bonnes douches chaudes produites par énergie solaire. Nous sommes sur le Pacifique, pas de baignade, de beaux paysages et de longues chasses aux coquillages. Nous y sommes restés une nuit.

Kuyima, une entreprise éco-touristique qui offre des excursions pour l’observation des baleines grises.

 

La Cueva del Pirata, baie de Camalu.

Notre camping payant le plus abordable de tout le Mexique à 80 pesos pour l’eau, l’électricité et l’accès à un égoût. Bordé par le Pacifique et ses falaises, l’endroit propose des chambres, un restaurant et un petit parc pour enfants. 

Camper au bord de la falaise.

Agréable à regarder et à écouter.

Ce qui est singulier, tout est en construction depuis des années. Comme si le projet avait mal été évalué et laissé en plan. Nous y sommes restés quatre nuits. L’endroit est populaire auprès des adeptes de véhicules hors route. Le samedi au village de Camalu se tient un énorme marché aux puces.

L’hôtel, à moitié terminé qui offre quand même des chambres et un restaurant.

 


 

Après toutes ces plages, je dois vous avouez que nous avons atteint notre degré de saturation. Nous prenons une pause, quittons la côte à la recherche d’un peu plus de diversité et d’action. Jusqu’à ce que l’envie de voir la mer nous reprenne.

Est-ce que ces plages vous donnent envie de visiter Baja ? Écrivez-nous en commentaire, il nous fera plaisir de vous lire.

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante.
Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

9 Comments:

  1. J’aime vous lire……NS encore au Québec

  2. Super interesant. Boys me rappeler de bon souvenir en Baja

  3. Super intéressant .merci de nous partager.

    Marc de Sherbrooke

  4. Un autre article rempli de renseignements intéressants! Merci!

  5. Claude Rondeau Iles aux coudres

    Incroyable tous ces beaux sites et reportages que vous me faites découvrir. Merci,Merci, merci

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire