Aéroport de Puerto Vallarta, nos conseils.

Nous sommes rendus bons!

Comme nous sommes stationnaires cet hiver, des membres de nos familles et des amis en profitent pour venir nous visiter. Nous apprécions beaucoup qu’ils viennent et aimons les accueillir à l’aéroport. Nous avons donc appris comment fonctionne le système de transport en commun de la ville de Puerto Vallarta ainsi que les services d’autobus offerts pour se déplacer entre cette dernière et le village où nous habitons, Chacala.

Voici nos conseils afin de faciliter votre atterrissage à Puerto Vallarta ainsi que pour effectuer vos déplacements de façon autonome agrémentée d’un brin d’exotisme. 

L’aéroport de Puerto Vallarta.

 

Prendre des pesos.

Plusieurs nous ont demandé s’il fallait se procurer des pesos, la monnaie locale mexicaine, avant de partir. Notre réponse est non. Dans la hall de l’aéroport se trouvent quelques guichets automatiques. Vous pouvez obtenir des pesos avec votre carte de guichet ou de crédit. Nous ne comprenons pas encore tous les détails pour effectuer des retraits au Mexique, parfois une carte fonctionne, l’autre pas, selon l’émetteur de la carte ou le nombre de chiffres dans le NIP. 

Donnez un avis de voyage à votre banque afin que votre carte ne soit pas bloquée à l’étranger et ayez deux options de cartes à utiliser. 

Lorsque vous sortez des douanes avec vos bagages, vous passez tout près des guichets.

 
Un petit creux?

Les déplacements en avion étant ce qu’ils sont maintenant, il est possible que vous ayez faim en arrivant. Vous trouverez à vous sustenter à l’aéroport mais nous préférons marcher quelques dizaines de mètres et déguster de délicieux burritos aux crevettes ou au poisson. Le restaurant a de longues heures d’ouverture mais les portes seront clauses tôt le matin. Les sandwichs sont énormes, partagez-en un si votre faim est légère. 

Pour vous y rendre:

  • Sortez de l’aéroport et tournez tout de suite à gauche en longeant la bâtisse.
  • Au bout vous verrez une passerelle piétonnière passant au dessus de la route. Prenez la.
  • Il y a une bonne pente à monter mais aucune marche.

De l’autre côté, vous trouverez le restaurant de burritos Tacón de Marlin. Ils pourront disposer vos valises derrière la caisse si jamais il n’y a pas de place près de votre table.

La passerelle à traverser.

 
Les taxis.

Si vous avez beaucoup de bagages, le taxi est la meilleure option pour vous déplacer. Ceux qui se trouvent directement à la porte de l’aéroport sont blancs et ont un permis exclusif pour desservir l’aéroport. Les déplacements fonctionnent par zones à tarif fixe. Ce sont les plus dispendieux. Passez au kiosque d’informations où les tarifs sont affichés et prenez connaissance de celui qui s’applique selon le nombre de passagers et votre destination. Si le montant vous convient, embarquez. Pour un tarif plus abordable, continuez à lire.

Les tarifs fixes selon les zones.

 

Pour économiser, marchez quelques dizaines de mètres et optez pour un taxi régulier de la ville, les jaunes. Ceux-ci vous attendent tout près du restaurant de burritos.

  • En sortant de l’aéroport, marchez vers la gauche en longeant l’édifice.
  • Prenez la passerelle pour piétons, passez au dessus de la route.
  • Rendus de l’autre côté, probablement qu’on viendra à votre rencontre pour vous offrir un taxi. Nous n’avons jamais eu à attendre. 

Les Mexicains ont une façon particulière de fixer le tarif d’une course. Le prix tiendra compte de la destination, du nombre de personnes ainsi que du nombres de bagages ! Difficile de vous donner une idée de ce que devrait être un prix honnête pour votre trajet. En ayant en tête les tarifs affichés au kiosque d’informations, négociez et établissez le prix avec le chauffeur avant d’embarquer.

Voici deux exemples de prix:

Une course à destination du Puerto Vallarta Trailer park qui se trouve sur la rue Francia, à mi-chemin entre l’aéroport et le centre-ville a coûté 180 pesos (12$CA) pour 4 personnes et deux valises.

 Le trajet de 90 km, environ 2 heures, jusqu’à Chacala revient à 90$CA.

Les taxis réguliers vous attendent de l’autre côté de la passerelle.

 

En transport en commun direction Sud, vers le centre-ville.

Vous avez peu de bagages et une envie de vivre le quotidien mexicain. Les autobus circulent juste à côté de l’aéroport et passent fréquemment. Préalablement, vous avez identifié votre destination qui se trouve dans le centre-ville ou en direction de celui-ci, vous en connaissez le nom que vous direz au chauffeur avec votre plus beau sourire.

  • Sortez de l’aéroport et marchez vers la gauche en longeant l’édifice.
  • N’empruntez pas la passerelle piétonnière.
  • L’arrêt d’autobus pour aller vers le Sud est au pied de la passerelle piétonnière, au bord de la route.
  • Attendez un autobus blanc et bleu.
  • Les destinations sont écrites sur le pare-brise, si vous y lisez CENTRO, montez à bord.
  • Payez 8 pesos et prenez votre ticket.

Les autobus circulent majoritairement sur le route principale qui est la 200. Les chauffeurs et les passagers sont gentils et prêts à vous aider. Si vous leur dites le nom de votre destination ils vous diront où descendre. Le tarif pour un adulte en février 2018 est de 8 pesos, l’équivalent de 50 cents canadien. Les chauffeurs rendent la monnaie.

Arrêt au pied de la passerelle, direction Sud.

 

En transport en commun direction Nord (Nuevo Vallarta, Bucerias, Sayulita).

Le plus au Nord que vous irez en transport en commun est Sayulita, à 38 kilomètres. Pour vous rendre au-delà de cette ville, vous aurez à prendre l’autobus à partir de la centrale d’autobus (voir plus bas).

Votre destination est donc vers le Nord, entre l’aéroport et Sayulita. 

  • En sortant de l’aéroport, marchez vers la gauche en longeant l’édifice.
  • Prenez la traverse à piétons, passez au dessus de la route.
  • L’arrêt d’autobus est au bas de la passerelle.
  • Attendez un autobus vert et blanc.
  • Les destinations sont écrites sur le pare-brise. Si vous n’êtes pas certains, demandez au chauffeur avant de monter.

Les passages sont moins fréquents pour les trajets vers la banlieue mais vous pouvez vous attendre à embarquer dans les trente prochaines minutes. Les tarifs varient selon votre destination, demandez au chauffeur.

 

Le terminus d’autobus (Central Camionera).

En dehors du système de transport de la ville plusieurs compagnies offrent des services à partir de Puerto Vallarta. Le terminus se trouve à 3,5 de l’aéroport. De là, vous avez une panoplie d’options pour partir à l’aventure. Pour vous déplacer vers le Nord, la compagnie Pacifico offre le trajet vers Tepic ou Guadalajara et l’autobus fait un arrêt aux abords des villages sur cette route.

Un taxi jaune, pour 5 personnes et 4 bagages nous a coûté 100 pesos à partir de l’aéroport, pour nous rendre à la station d’autobus.

Un billet avec la compagnie Pacifico pour se rendre à Las Varas, qui est voisin de Chacala, est 170 pesos.

 

La location de voiture.

Des membres de notre famille ont choisi la location de voiture pour leur séjour. Ils ont trouvé un tarif abordable sur le web et ont finalisé la transaction sur place. Conduire au Mexique nécessite une assurance responsabilité civile émise par une compagnie mexicaine. La plupart des assurances offertes par les compagnies de carte de crédit ne conviennent pas. Cette situation est singulière à chaque individu alors notre conseil est de bien vous renseigner auprès de votre fournisseur. Les voitures de location sont disponibles directement à l’aéroport. Pour nos conseils sur la conduite automobile au Mexique, c’est par ici.

 

Uber.

Les services de transport Uber et Cabify sont disponibles dans plusieurs villes mexicaines. Nous en avons fait l’expérience à Guadalajara ainsi qu’à Mérida de façon efficace et simple. Ce service est aussi disponible à Puerto Vallarta mais la ville est tellement facile à parcourir en transports en commun ou à pieds, nous n’avons pas eu l’occasion de l’utiliser.

 


Vous êtes maintenant outillés pour vous déplacer à la mexicaine. Même si vous logez dans un tout-inclus, sortez de votre « resort » et allez explorer. La ville est belle, le transport en commun est efficace, rapide, abordable et sécuritaire. Ça brassera certainement un peu, ça fait partie du plaisir !

 

Vous avez des questions? N’hésitez pas à communiquer avec nous, en partageant un commentaire ou par le formulaire de contact.

 

 

 

 

 

Rouler sa vie

Famille de 4 nomades, nous explorons le monde à bord de notre maison roulante. Family of 4 exploring the world in our house on wheels.

Faites-nous plaisir, laissez un commentaire